Au fil de l'eau

Publié le par Quentin

25.04.10

 

A Assouan, nous louons une felouque et pendant deux jours, accompagnés de Mustafa notre capitaine, nous remontons le Nil à la voile. Ce soir, nous jetons l'ancre sur une petite plage de la rive ouest. Ces quelques dunes ornées de palmiers sont le royaume de jeu d'une troupe de gamins. Quand, avec Delphine, nous esquissons quelques jongleries et acrobaties , ceux ci s'asseyent devant nous et nous observent étonnés. Nos performances sont bien maladroites mais ils sont bon public. A leur tour de nous montrer leurs numéros, dévalant la dune en courant ils sautent, tournent et ,dans une gerbe de sable, accomplissent un saut périlleux. Après quelques jeux de lutte et autres courses à cloche pied, nous organisons une partie de béret . Ils adorent, en particulier lorsque j'annonce "koulou!" (tous !). D'un même élan, les deux équipes s'élancent alors vers le foulard. Ils apprennent nos jeux, nous partageons les leurs, et avec certains d'entre eux nous grimpons les palmiers pour en décrocher les jolis fruits.

Nous voyageons le long du Nil depuis une semaine déja et n'avons pas encore vu un seul temple ancien. "Oh quel dommage !" diront certains. Peut-être, mais au soleil couchant, du haut de ce palmier, les trésors antiques et touristiques ne m'attirent guère, mes copains nubiens valent bien davantage que toutes les momies du monde.

 

luttefelouque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article